jeudi 28 mars 2013

REPARATIONS (5)


L'assemblage de la console sur la caisse ne comporte pas de pièce d'épaulement :


 Je pense que cette pièce est vraiment utile pour contrebalancer l'effet de torsion des cordes, je vais donc en rajouter une. Prendre la forme avec un gabarit en papier, reporter sur un bout de cormier qui traîne dans l'atelier, découper, poncer :


 Coller...


Et voilà une épaule en place :


 C'est quand on met les cordes qu'on se rend compte de l'utilité de cette pièce.  J'avais laissé un espace libre d'environ 1mm entre l'épaule et la base : dès que la tension des cordes s'exerce, la pièce plaque, preuve, s'il en était besoin, que la console subit bien un effet de torsion partiellement compensé par cet épaulement...



(à suivre)


mardi 26 mars 2013

REPARATIONS (4)


 Une fente naissante dans la console, et juste au mauvais endroit, celui où le fil du bois est le plus court :


 Voilà qui est dangereux. J'essaye de renforcer cette zone sensible par un morceau de fibre de carbone collé à l'époxy  EN DESSOUS de la console : c'est à cet endroit-là que le bois risque de s'ouvrir.
Après avoir enduit l'endroit de résine, je colle la pièce de fibre de carbone, et remets une couche d'époxy dessus : ça devrait bien rigidifier :


Le "patch" est en place... C'est la technique préconisée par Rick Kemper dans son ouvrage  "Building the lever harp"  que l'on peut télécharger sur le net  : c'est ici.

(à suivre)

dimanche 24 mars 2013

REPARATIONS (3)


  Je trouve les lattes en bas de table un peu fines : environ 6mm d'épaisseur là où il y a le plus de tension...je préfèrerais un peu plus épais, du genre 8mm. Aussi vais-je essayer quelque chose pour renforcer cette zone, éviter de nouvelles fentes et stabiliser celle qui y est déjà. Des deux côtés du bas de table, à l'intérieur, et sur environ le tiers de la longueur, je colle deux pièces de contreplaqué aviation de 3mm d'épaisseur, contre la barre de renfort intérieure mais en laissant libres les bords de table, pour ne pas empêcher la vibration. Sur ces cordes basses, je pense que ça ne nuira pas au son final :


  Plus qu'à refermer la caisse en recollant la base. Mais auparavant, je vais modifier cette base pour que le pilier repose sur elle, et pas sur la table. Puisque la harpiste désire que j'installe aussi des "pattes" comme sur mes autres harpes, il m'est venu une idée :  faire dépasser ces "pattes" sur le devant, de façon à faire, partiellement, reposer le pilier dessus. Quand à la fixation, un morceau de profilé aluminium solide fera l'affaire :


 La base est prête à être recollée à l'époxy...
(à suivre)



vendredi 22 mars 2013

REPARATIONS (2)


L'assemblage console-pilier a salement souffert du voyage ! De ce joint savant et certainement efficace, il ne reste pas grand-chose...Heureusement qu'aucun des morceaux n'est perdu : il suffira de recoller, et éventuellement de renforcer. Pour ce travail, je vais utiliser de la colle époxy, c'est costaud :


Remettre en place, coller, quelques serre-joints et un peu de chaleur (20° minimum) :


Comme neuf...maintenant, plus qu'à attendre que ça sèche bien : 24h...


 Après ponçage, je renforce cet assemblage essentiel avec une pièce de chêne, taillée en forme de cercle : un endroit idéal pour une décoration, un triskell par exemple ?



(à suivre)







mardi 19 mars 2013

REPARATIONS (I)


Une harpe construite dans les années 80 par un amateur éclairé, qui réalise à présent des instruments superbes...Sa technique n'était pas encore parfaite, à l'époque, mais le résultat est quand même suffisamment intéressant pour qu'une harpiste ait eu envie de l'acheter, et de la faire réparer...
J'ai donc entrepris, toujours pour en apprendre un peu plus, de la revisiter.
La table, en petites lattes, est percée de trous assez larges, avec les cordes qui tiennent grâce à des petites chevilles : bon système, mais je n'aime guère l'idée d'une corde attaquant directement le bois; aussi, la première chose à faire, pour moi, est de mettre en place des oeillets en laiton :



 En bas de table, une fente transversale vraiment moche : le pilier était boulonné directement à la table...celle-ci a tendance à monter, sous la tension des cordes, alors que le pilier a tendance, lui, à descendre : un mariage mal assorti.
D'abord, essayer de décoller la base : pas facile, des clous, des vis récalcitrantes...de la vieille colle encore bonne par endroits; ouf, ça y est !



Du coup, ça va devenir vraiment plus simple de réduire cette fente en la recollant : il suffit d'enduire la fente de colle, et de presser avec une presse à panneaux :



(à suivre)